Réflection + action = La vie en camion

12 nov

Trop de blabla pour trop d’incohérence, la réalité de ma vie n’ayant rien à voir avec la révolution qui se passe dans ma tête, je me suis lancée dans mon projet en commençant par vivre dans un camping car. C’était aussi ça la 1ere étape…
Depuis mon passage dans la Creuse et cette discussion sur les différentes étapes qui mènent vers l’autonomie que l’on souhaite avoir, et depuis le retour de mon voyage à vélo où j’ai retrouvé mon studio plein de cafards, je me suis convaincue qu’il fallait changer de vie et maintenant !

Enfin, j’ai jeté et vendu une bonne partie de mes affaires, sans regret concernant le micro onde, l’aspirateur ou la bouilloire, et j’ai fait un scandale à l’agence immobilière. J’ai besoin du 220 V que pour l’ordi portable et le sèche cheveux mais je m’arrange, le camion est en 12 V. J’ai stocké quelques affaires sentimentales, ou bien pratiques mais pas dans un camion, chez une amie à Roanne. Je me suis libérée du surplus et de l’enfer de la location et des factures, pour m’enchaîner avec un crédit au Crédit Coop, mais un petit et pas pour longtemps. Je sens que je porte mon projet et j’aime cette nouvelle vie pleine d’inattendus, de rencontres, de découvertes,…

Je sens aussi que l’hiver va être long, le chauffage, qui est pourtant un bon chauffage de camping car (Trumatic), ne suffira pas si il fait très froid mais pour l’instant ça va, heureusement, je suis à Toulouse. En plus, la chaleur n’est pas rependue par un système de diffusion ou de ventilation, les difficultés pour se chauffer au gaz dans les camping car sont bien connues. Ce que les vendeurs ou les touristes appellent un bon chauffage de camping car, est différent de ce que les gens qui vivent en camion toute l’année ressentent. J’ai 3 couettes et je dors avec un pull et des chaussettes de ski, et je sens bien que la chaleur monte parce que je suis dans la capucine, donc tout va bien. Le gaz alimente le chauffage, le chauffe eau et la cuisinière, quand je rentre du travail, j’allume le chauffage à fond, je fais une tisane et je prend une douche chaude et le camion est tout chaud pendant un instant, mais ça peut durer que 2 ou 3 jours en terme d’eau. Je pense passer une bouteille de 13 Kg par mois, on peut mettre 2 bouteilles de 13 Kg qui sont couplées pour ne jamais être en panne. Je ne chauffe pas tous les jours et je ne prends pas ma douche tous les jours et je ne cuisine pratiquement jamais, je suis toujours invitée ou j’ai trop mangé à l’école. C’est l’eau qui prend le plus de temps à gérer. J’ai le TOP du frigo, on peut le mettre sur 12 V ou sur le gaz, je l’ai vu à 400 € dans un magasin de camping car, mais je ne m’en sers pas…

Le camping car est mal isolé, comme tous les camping car, et on ne peut rien y faire, c’est à dire qu’on ne peut pas vraiment faire de travaux pour isoler correctement à moins de démonter toute la cabine et l’aménagement. A voir si on peut peut être rajouter de la matière à l’intérieur mais on perd de l’espace et on gagne pas beaucoup en degré par ce que les ponts thermiques… Je vis dans une caisse en alu avec 5 fenêtres donc ça garde bien le froid et bien le chaud, je pense que l’été va aussi être rude, il va falloir que je me gare à l’ombre et que j’investisse dans un bon ventilo mais c’est du 220 V… Ce qui est bien l’hiver, c’est que quand il y a du soleil, même si il fait froid, il fait tout de suite un peu plus chaud dans le camping car et ça alimente le panneau solaire.
Le camping car ne prend pas l’eau et c’est une bonne nouvelle car ça aussi c’est un problème récurant avec les camping car. Le Sikaflex (silicone utilisé pour les bateaux) devient ton meilleur ami, c’est un mélange de produits chimiques et toxiques. Je vais passer tout l’extérieur du camion au Sika, toutes les ouvertures et la capucine, par précaution. Je vais aussi changer tous les câbles électriques qui sont trop petits, ça engendre des risques ainsi que les fusibles qui ne sont pas protégés de l’eau, par sécurité. Je suis la 3ème main du camion et y’en a un qui a refait le système électrique en mode bricoleur du dimanche, je vais le refaire propre, avec de l’aide. Je pourrais aussi installer la batterie sous les banquettes plutôt que de la laisser à côté du moteur pour qu’elle n’est pas trop froid, du coup je pourrais en mettre une plus grosse, mais ça je verrais plus tard…

Pour remplir l’eau,  je galère un peu avec un jerrican de 10 L, la cuve fait 120 L. Je ne sais pas si ça peut fonctionner si j’achète un tuyau d’arrosage et je ne sais pas comment il faut entretenir la cuve et l’eau qui stagne. Il faudrait que je puisse démonter la cuve pour la nettoyer au karcher si ça n’a jamais été fait. Je fais le plein chez des potes qui ont une maison ou dans les cimetières. Pour vider les eaux usées, je ne me fais pas chier, je me gare sur une plaque d’égout et j’ouvre les vannes, pendant les confinements c’est bien, il n’y a jamais personne sur la place du village.

Les solutions pour le chauffage :
- Avoir plusieurs couvertures et des gros pulls et des grosses chaussettes (j’ai).
- Me poser et pouvoir me brancher et utiliser mon chauffage électrique mais c’est nul, c’était pas mon but (mais j’ai).
- Installer un poêle à bois mais il faut faire de gros travaux comme ouvrir le toit, et je vais y perdre en rangement, j’en ai déjà pas beaucoup, et il faut pouvoir stocker le bois.
- Mettre un poêle à fioul mais c’est pas bon pour la santé, par contre ça ne demande aucune installation et ça chauffe très très bien, je l’utiliserais que 2 ou 3 mois dans l’année, faudrait aussi trouver à le stocker mais c’est moins compliqué que pour stocker le bois. Je n’y perdrais pas en terme de rangement mais quand même pas mal en terme d’espace. J’ai aucune idée du prix d’un poêle ni du fioul ni de ce que ça consomme. Un poêle au gasoil ça marche aussi.
- Le Webasto chinois, comme son nom l’indique, il est chinois. C’est un petit moteur qui tourne au pétrole, qu’il faut brancher mais qui n’est pas toxique du tout, ça ne prend pas de place, il faut juste percer 2 trous dans le sol du camion et ça ne coûte pas cher, genre entre 150 et 200 €. Le problème c’est que c’est de la vraie merde, ça peut tomber en panne du jour au lendemain et il va peut être falloir le changer tous les 2 ans.

Je pense acheter assez rapidement le terrain et je vais finalement commencer par construire un hangar pour le camping car, ce genre de véhicule est fait pour rester posé et à l’abri, c’est bien mais les panneaux solaires ne pourront plus capter la lumière…. A chaque fois que je dois bouger, il faut tout ranger, fermer le gaz, penser à ranger le marche pied, à fermer le lanterneau… Donc, je développe mon idée; Le hangar serait alimenté en électricité par au moins 3 panneaux solaires de 350 Watt chacun, il faut aussi 3 grosses batteries genre 150 AH chacune et 3 régulateurs (Je n’aurais pas à en racheter pour la maison). Finalement, je ne ferais pas la cuisine d’été sur la terrasse mais sous le hangar, les panneaux et batteries alimenteront le camping car mais aussi la machine à laver, le frigo l’été, le chauffage l’hiver, le camion sera plus frais l’été et les intempéries se feront moins ressentir. Les panneaux solaires seront amovibles et au sol, à côté du hangar, pour capter un maximum de lumière, j’ai envi d’acheter un groupe électrogène au cas où… Il faudra raccorder l’eau si le terrain n’a pas de source et même si il en a une.

Le hangar sera principalement en bois. J’ai besoin de 10 000 € pour faire le hangar et le rendre fonctionnel.

J’ai acheté le camion 7000 € et j’ai fait un crédit de 4000 € pour moins d’un an, bientôt, je payerais ni loyer ni crédit. L’idée c’est d’achèter le terrain dans 2 ans quand j’aurais assez économisé pour construire le hangar dans la foulée et je vais refaire un petit crédit pour financer le terrain. J’ai 2 ans à vivre dans le camion sans pied à terre et 2 ans sous le hangar je pense, le temps de faire la maison. Le camion a 30 ans donc c’est un peu cher vendu mais il est très bien entretenu et il a que 136 000 Km, c’est un Ford Transit, la vieille mécanique c’est toujours rassurant. J’espère le garder toute ma vie, mon précieux, il s’appelle Lachenille. J’ai aujourd’hui conscience que je ne ferais pas toutes les économies que j’espérais parce que avoir un camion ça coûte cher, il y a toujours quelque chose à faire dessus quand ce n’est pas la grosse panne. Je n’ai plus de facture à payer mais il faut payer l’assurance, l’entretien, les machines à laver,… Il faut savoir que tout ce qui est lié à l’aménagement du camping car coûte très cher mais aussi les services sur certaines airs de camping car, les campings et l’autoroute que je ne prends jamais. Donc il faut éviter d’aller chez les concessionnaires mais parfois on a pas le choix et ils sont toujours très professionnels. Et puis j’ai gardé ma petite voiture et c’est des frais en plus aussi mais c’est quand même vachement pratique, quand on a un pied à terre, sinon c’est vite le casse tête chinois, j’ai aussi mon vélo. Je pense que je vais vraiment être la plus heureuse du monde le jour où je vais emménager dans la maison finie.

Je squat régulièrement chez des potes et pour remercier de la bonne douche et du bon feu et bien je fais des bons petits plats à basse de magret de canard ou de tagliatelles au saumon, je bois aussi beaucoup plus qu’avant, parce que j’ai envi de payer l’apéro aux gens qui m’invitent, tout simplement. Je me recroqueville dans mon camion quand il est tard et qu’on a l’impression de s’être tout dit, je dors et je pars au boulot, et je me sens fatiguée et j’ai l’impression de ne pas m’être écouté…
2 ans sans pieds à terre ça me paraît impossible mais je n’ai jamais été autant entouré que depuis que j’ai le camping car, moi même je suis beaucoup plus tournée vers les autres, c’est mon mode de vie qui me transforme. Tout le monde me soutien dans ma nouvelle vie, personne ne pense que je fais une connerie mais tout le monde sait que ça va être dur.

Pour se garer pour un soir, j’ai plusieurs solutions : Les airs de camping car gratuites, avec les punks au Ramier qui sont alimentés par un lampadaire, tranquille au bord du canal à Ramonville ou au Bleu bleu, chez des copains à St Agne ou chez des copains aux 7 Deniers… Je peux aussi rester garer au boulot et puis il y a une douche et une machine à laver mais c’est un peu glauque… Il y a une application qui s‘appelle Parck4night, c’est pas mal pour trouver les points d’eau et d’électricité mais c’est pas TOP en terme de spot, il se peut que la place indiquée a été prise quand tu arrives. Il y a aussi le camping chez l’habitat qui est moins cher que le camping traditionnelle. Je ne suis pas toujours rassurée quand je fais du camping sauvage sans trop savoir où je suis, ni même quand je dors dans la rue en ville à Toulouse. Et ce dont j’ai le plus peur c’est du vol, il faut savoir que n’importe qui peut rentrer dans le camion mais chuuuut ! Les fenêtres de camping car c’est vraiment trop facile à ouvrir de l’extérieur. Si on me vole mon camion et bien je n’ai plus rien pour vivre. J’ai mit un antivol au volant et je vais essayer de cadenasser toutes les fenêtres. Le camping car est équipé d’une alarme à gaz, si il y a une fuite ou si l’on tente de m’endormir, elle devrait sonner, j’aimerais faire un test voir comment elle fonctionne. Les clés et les ouvertures c’est vraiment trop de la merde, là aussi c’est le casse tête chinois au début mais je me suis adaptée… La portière passager est condamnée à être fermée, on ne peut l’ouvrir que de l’intérieur et la portière conducteur est condamnée à rester ouverte, on ne peut la fermer que de l’intérieur, je sors donc toujours par l’arrière, par l’habitacle, pour que tout soit fermé. Sauf quand j’ai déménagé mes affaires chez mon amie à Roanne, l’habitacle était blindé et fermé de l’intérieur (il y a un loquet qu’on ne peut pas ouvrir de l’extérieur mais, si on ne le ferme pas pour rouler, la portière s’ouvre dans les virages), alors je suis sortie par la portière passager, je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça, j’aurais du sortir par la portière conducteur, je ne pouvais donc plus rentrer dans le camion. Donc je me suis introduite dans mon camping car par la fenêtre de la douche, j’ai juste forcé sur la partie de la fenêtre amovible, pas simple d’arriver dans la douche et impossible pour quelqu’un de plus large que moi. Bien évidement, il y a 2 ou 3 clés dont je ne sais absolument pas à quoi elles servent, sinon c’est pas drôle. Concernant la porte d’entrée de l’habitacle, il y a la fermeture classique du camping car et une serrure, un verrou, qui a été rajouté au dessus.

Je dors super bien dans mon camion, la pluie et le vent me bercent, le poids des couvertures aussi, l’humidité c’est quand même gênant mais j’apprends à faire avec, c’est dingue la chaleur et la condensation que le corps humain peut produit.

Il y a plusieurs groupes Facebook qui m’ont aidé à faire mon réseau comme « Camions aménagés » ou « Je prête un bout de chez moi ». J’ai rencontré un mec qui vit en autonomie sur son bateau et qui m’a aidé à comprendre mon camion, son bateau fait 27 m de long et il y a aménagé un grand atelier au centre, tout est installé sur 24 V, le mec est électricien et teufeur, c’est la personne qui me fallait. Il faut savoir que je suis tombée en panne de batterie auxiliaire 2 jours après avoir acheté le camion à cause de l’autoradio que j’avais mal éteint, la batterie s’est complètement vidée et n’a pas été rechargé immédiatement, elle n’a pas survécu, lol. On a mit un interrupteur qui coupe le jus de l’autoradio, comme ça au moins… Ce fut une première expérience intéressante pour comprendre qu’il faut toujours tout vérifier. C’est très important de bien connaître son camion. Tout est sur la batterie auxiliaire même l’allume cigare devant et l’autoradio. La batterie auxiliaire ne se recharge pas quand je roule, pour ça il faut installer un coupleur séparateur, ça va être ma priorité du week-end prochain, pour l’instant, la batterie se recharge qu’en étant branchée sur secteur. Le panneau solaire ne recharge pas spécialement la batterie mais il maintient la charge. J’ai une petite batterie (80AH) et un petit panneau solaire (80 Watt), pour l’instant ça me va, je verrais avec le temps. Le panneau solaire capte la lumière même quand il n’y a pas trop de soleil. Il ne faut pas dépasser un pourcentage de décharge de la batterie donc il faut bien surveiller tout le temps ce que l’on consomme, surtout si il n’y a pas du tout de soleil. On peut entretenir la batterie en mettant de l’eau déminéralisée dedans et il ne faut pas la charger d’un coup à fond, il faut une charge lente, et c’est une batterie à décharge lente, c’est différent des batteries moteur. Heureusement j’ai des LED pour la lumière c’est vachement plus économique que des ampoules. Une batterie qui est déchargée est longue à se recharger, il faut rester branché au moins 48h. J’utilise beaucoup le 12V pour la lumière et la pompe à eau, sinon un peu pour mon téléphone et la musique, il y a une enceinte dans le mur de la cellule et un port USB sur l’autoradio ! Je ne garde rien allumé en permanence, même pas le frigo, c’est pour ça que j’ai tout le temps de la batterie. C’est rare quand je ne suis pas au boulot ou chez des gens. C’est aussi parce que la batterie est neuve et que les jours sont encore bien ensoleillés.

J’ai du acheter plein de trucs indispensables auxquels je n’avais pas pensé comme un chargeur de batterie indépendant ou un voltmètre,…

Tout est devenu mission, la gestion de l’eau, du gaz, des toilettes, du linge sale,… Tout prend beaucoup de temps et quand ça ne va pas comme on veut il faut prendre sur soi car le choix de vie est fait et c’est pas le moment de regretter. A partir du moment où tu te retrouves quotidiennement à gérer tes excréments, tu as fait un pas dans l’autogestion, vers l’autonomie.

Et puis on doit se reconfiner…. Enfin, pas complètement, les écoles restent ouvertes ! Je me rends compte que je n’ai pas de chez moi et que j’aurais jamais imaginé me retrouver dans cette situation il y a quelques mois. Je me rends compte que je suis moins investie dans mon boulot. Des potes me dépannent mais j’aimerais trouver où me poser. Il y a des communautés qui ont des terrains aux alentours de Toulouse, parfois ils n’acceptent pas de nouvelle personne, souvent ils ne sont pas joignables, mais je vais bien finir par trouver. J’ai peur de me faire emmerder par les flics car je n’ai pas d’attestation à chaque fois que je change de spot (tous les 2 jours à peu près).
J’ai pas l’impression d’être instable mais je ne vis pas comme les autres, je me sens détachée, légère et je ressens une liberté que je ne connaissais pas, celle d’aller où je veux quand je veux avec ma maison avec moi, et quand ça me fait chier bah je me casse ! C’est plutôt cool, surtout pendant les week-end et les vacances et ça le sera encore plus quand toutes ces conneries de confinement seront enfin finies.

C’est quand même tout bizarre de ne jamais, ou presque, se réveiller au même endroit, de changer de voisin, de vue, d’ambiance.

J’ai mit de côté mes recherches sur le terrain et la construction pour l’instant, je me concentre sur ma vie en camion, c’est un temps plein.

Je vais passer mon premier hiver dans le camion et on en reparle dans 5 mois…

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Histoires d'Automates |
Tabary1234 |
Elisa&laurent |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Assistanceplomberie
| Serrurier Paris
| Plomberie94